The Amazing Spider-Man… Pas si Amazing que ça… Mais sympa quand même.

Ouille Ouille Ouille… Voilà que je laisse de nouveau mon petit blog en friche… Encore… La faute à un MMO, à mes RP sur mes forums, l’avancée de la création d’un site, à un projet de créer en miniature sur Minecraft, le monde du Seigneur des Anneaux… Et pendant ce temps-là, je regarde des mangas, des films et je ne vous en fait même pas la critique! Quelle vilaine! C’est pas de tout repos les vacances! Mais cela fait un bien fou après une année de folie terrible comparable à la traversée de Frodon dans le Mordor… Toujours est-il qu’il faut que je m’y remette! Tiens, allez, je reboote le blog…Euh non, je ne vais pas faire comme Sony, je vais plutôt continuer sur la lancée!^^ Prêt pour la critique du reboot de Spiderman? Non? Tant pis!^^ Raccrochez vous au fil! =D

Amazing Spider-Man

Mais qu’est-ce qu’il leur a pris à Sony de faire le reboot d’une trilogie qui avait très bien marché avec des vrais morceaux de bonheur pour les néophytes comme les fans de comics? Le fric? Une mauvaise entente avec Sam Raimi, le papa de la première trilogie? Toujours est-il que recommencer des films qui avaient bien marchés si peu de temps après, c’était tendre le bâton pour se faire battre. Et cela n’a pas manqué. Mais ce n’est pas mon cas ici. A la recherche d’une sensation similaire à The Avengers, à la recherche d’un film de super-héros (avouez que Batman ne boxe pas du tout dans la même catégorie que ces deux films… on se rapproche plus du thriller ou du drame que du film de super-héros en collant), je me suis volontiers intéressée à ce film. Comme d’habitude, bien que je sois une passionnée ou justement parce que je le suis, je ne regarde que une ou deux bandes-annonces des films sinon j’ai l’impression de me gâcher la moitié des films. Donc je vais à la séance, presque vierge (hum hum…) et essayant de faire l’impasse sur les films précédents!

Et là, bien que je trouve cela lisse, je ne m’ennuie pas mais ne trouve pas cela non plus sensationnel. Pour ma part, et je ne le dirais qu’une fois, l’avis ici présent ne concerne que moi et est subjectif. Apparemment, ce film a beaucoup divisé!^^ Notamment chez mes amis fan de comics! 😉 Alors, en ce qui concerne l’intrigue tout d’abord, on a ici, rien que du très classique. Le savant qui pour apporter des progrès à l’humanité va aller un peu trop loin. Les origines de Spidey, classique. Forcément. On ne peut pas être super original sur cela. Les méchants de Spidey sont régulièrement des scientifiques qui tournent mal (Doc Octopus, Le lézard…) ou des hommes qui subissent un mauvais effet d’une expérience (l’Homme-sable, Bouffon Vert). Le petit plus, ici, par rapport aux précédents films concernent l’histoire des parents de Spidey qui est davantage exploité. Mais ne vous précipitez pas au ciné en croyant tout connaître de ses parents dans ce film. Apparemment, Sony fait durer le plaisir et a demandé à ce que le scénario laisse son aura de mystère pour les prochains films.

Oncle Ben, Tante May et Peter Parker

Peter, un ado tout ce qu’il y a de plus normal avec sa quête de l’identité, ses problèmes familiaux, ses peines de cœur, sa solitude…

Concernant Spider-Man en lui-même, Andrew Garfield incarne parfaitement le rôle de Peter Parker, un peu moins celui de Spider-Man alors que Tobey, c’était l’inverse. Comment cela me direz vous? Eh bien, j’ai toujours trouvé que quand Peter incarnait Spidey, dans les comics, il était plus drôle, plus fun, plus assuré que quand il était sans son costume. Bien que dans la saga de Raimi, Spidey soit loin d’être drôle, ici, l’humour tombe à l’eau, n’est pas drôle… C’est même presque pathétique la plupart du temps. Un point à vraiment revoir pour la suite. Par contre, niveau Peter, Andrew incarne vraiment bien celui de Ultimate Spider-Man. Le côté ado, recherche de l’identité, des origines, rébellion et indépendance vis-à-vis des parents, premiers amours, dure loi du lycée etc. beaucoup de thèmes y passent.

Côté perso secondaire, on note évidemment l’absence de J.J. Jameson malgré la présence du Daily Bugle, de Harry et Norman Osborn (bien que Norman soit largement évoqué ici) et de Mary Jane. Je trouve cela logique. Déjà que ce reboot allait forcément retomber dans les redites, si en plus, y a les mêmes persos que dans le 1, bonjour l’ennui!^^ Personnellement, j’aime beaucoup l’oncle Ben qui a su montrer à la fois le côté moral/imposé des limites à un ado et le côté affectueux et complice qui sont deux des facettes d’un père aimant et éduquant. Gwen est loin d’être mon personnage préféré mais j’ai aimé qu’on en fasse une fille intelligente (bien qu’on sache qu’elle le soit, elle n’étale pas vraiment sa science, c’est dommage) et j’ai apprécié sa profondeur, son côté plus actif que Mary-Jane et sa relation avec Peter. Rhys Ifans fait un bon adversaire ayant des buts à la fois personnels et professionnels. J’ai beaucoup aimé son interprétation avec un final que j’apprécie beaucoup. Tante May de son côté apparaît sympathique, femme fragile, inquiète, aimante et brisée.

Gwen Stacy et Peter Parker

Une relation pas toujours facile et justifiée…

En ce qui concerne les passages clés des origines de Spider-Man, j’ai apprécié la mort de Ben (ça fait un peu bizarre dis comme ça) où on comprend parfaitement où se situe la culpabilité de Peter, pourquoi il finit par devenir ce qu’il est. Grâce au côté « moralisateur » d’oncle Ben qui applique ce qu’il prône et grâce à l’interprétation de Andrew Garfield, j’ai trouvé logique sa volonté de devenir Spider-Man. La fin est à moitié cliché moitié bien faite bien que la plupart des gens (et moi-même) auraient surement voulu un final plus Amazing!^^ Après tout, bien qu’on aime le déroulement des feux d’artifices, le bouquet final doit en mettre plein la vue! 😉

Niveau réalisation, c’est correct. Les scènes intimes ou tournés vers le côté adolescent sont pas mal du tout, intimistes, émotionnellement intéressant. Les scènes d’actions mériteraient plus de punch. J’ai aimé quelques scènes clairement très sympathiques dans l’idée notamment une que l’on voit dans la bande-annonce où Spidey se plaque contre la vitre, frôlés de près par une immense tour dégringolante. Les effets spéciaux sont plus que corrects hormis pour le visage du Lézard qui est un peu étrange. On n’a pas du tout l’effet museau du comics mais plutôt un aspect très humain. Surement une volonté de réalisme dans la transformation.

Rhys Ifans incarne le Lézard

Un adversaire dont on comprend la motivation et la descente dans la folie

Donc, on repart sur de nouvelles bases. Il est difficile pour la plupart des gens d’oublier la trilogie de Raimi, ce qui est compréhensible vu le laps de temps court entre le dernier volet et le reboot mais comme d’habitude l’argent et la peur de perdre les droits en cas d’absence de nouveau film ont eu raison de la logique chez Sony. Marc Webb n’est surement pas le meilleur réalisateur à choisir pour ce genre de film (plutôt pas habitué au block-buster cf 500 jours ensemble) mais il a su montrer ses compétences dans les scènes intimistes. Andrew Garfield est clairement le point fort du film (et pour ces messieurs, Emma Stone) avec une bonne interprétation du monde Ultimate Spider-Man. J’aurais aimé que Spidey soit plus drôle, plus époustouflant, moins beau gosse et plus martyrisé et seul mais le film reste intéressant sur certains points et correct.

C’est pas les films de Sam Raimi, mais je pense que ce n’était pas le but du reboot. Il fallait montrer une autre facette de Spidey et bien qu’il y ait forcément des redites, on aborde également d’une autre manière ce héros si sympathique. Pour ma part, j’espère vraiment qu’ils vont partir du côté de Ultimate Spider-Man car Bendis avait environ 10 idées par comics et ça vaut le coup d’en appliquer quelques unes! Personnellement, j’ai déjà des espoirs sur la suite et j’aimerais vraiment que cela se fasse… Mais si les scénaristes nous concoctent quelque chose d’encore plus fort, je ne dirais pas non.

Petite mention au caméo de Stan Lee qui est un des meilleurs que j’ai jamais vu! Excellent!^^

Publicités

A propos usuldeath

Geekette passionnée (comment ça pléonasme?), j'ai à cœur de faire découvrir le meilleur de moi-même : mes passions!!! Cinéma, comics, anims, séries TV, littérature, manga, jeux vidéos, jeu de rôle et plus encore! Enjoy! =)
Cet article, publié dans Cinéma, Comics, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour The Amazing Spider-Man… Pas si Amazing que ça… Mais sympa quand même.

  1. loran83 dit :

    The Amazing Spider-man fait partie de ces films dont je n’attendais pas grand chose, vu que j’étais (et suis toujours) contre le principe du reboot surtout lorsqu’il n’est pas nécessaire et aussi précoce. Le film souffre de sa genèse, d’une histoire reprenant la structure du premier film, mais aussi d’un méchant franchement moche (le lézard est à pleurer). Malgré ces défauts majeurs, le film m’a agréablement surpris. Grâce à son casting d’abord, Andrew Garfield en tête (j’aime beaucoup ce qu’a fait Tobey Maguire dans la trilogie de Raimi, mais j’avoue que son successeur lui est supérieur). Grâce à Marc Webb ensuite, qui a mis en avant le côté émotionnel Cet aspect manquait cruellement à la trilogie de Raimi au fur et à mesure que sortaient les films.

    P.S : je reviens sur ce que j’ai lu de part et d’autres, notamment lorsqu’il est dit que Sony a menti lors de la promotion du film en vendant une histoire de Spidey jamais vue au cinéma. Il faut garder à l’esprit que le scénario a été conçu dès le départ comme s’étalant sur trois films. Il faudra juger cette histoire une fois la trilogie terminée, à mon avis 🙂

    • usuldeath dit :

      Entièrement d’accord! De toute façon, les studios sont tenus de sortir régulièrement des films sur les super-héros dont ils acquièrent les droits sous peine de les perdre au bout d’un moment. C’est pour cela qu’ils sont tous aussi pressés de les sortir!^^ D’où ce reboot!

  2. amunokami dit :

    J’ai à peu près le même avis que toi. Ce nouveau Spider-man est bien mais pas non plus époustouflant et souffre de beaucoup de comparaisons avec la trilogie de Sam Raimi, vu qu’ils n’ont pas attendu longtemps pour en faire un reboot. Les acteurs sont biens et on retient surtout Andrew Garfield (quand il est Peter Parker) et Emma Stone (un rôle féminin que j’ai trouvé très bien qui est enfin un peu actif que MJ dans les autres films). Ce que je n’ai pas aimé c’est la musique du film qui me donnait l’impression d’être dans Avatar et qui ne collait pas forcément au film et la 3D qui était utilisée peu souvent (juste quand Spider-man est dans les airs). De plus Sony a encore brillé avec son slogan phare « Make believe », toute la promo reposait sur « l’histoire enfin révélée » et bien non! On ne nous révèle strictement rien dans ce film… on passe même carrément outre les origines de Spider-man (d’où viennent ces araignées et à quoi servent elles…). Il faudra probablement attendre la suite pour avoir des réponses. Et j’ai trouvé aussi que Spider-man se la pète un peu trop quand il enfile son costume (entre les vannes à deux balles et le fait qu’il maîtrise tout de suite ses pouvoirs…). D’ailleurs le costume non plus je n’y accroche pas trop (un peu trop brillant a mon goût)… Malgré tout ce film est un bon divertissement mais je continue de préférer la version de Sam Raimi.

    • usuldeath dit :

      Oui il se la pète clairement!^^ Faudra vraiment améliorer l’humour pour le prochain film! ^^ Bienvenue en tout cas sur ce blog! Puisse t-il te plaire! =)

      J’ai pas fait gaffe à la musique mais j’y prêterai attention la prochaine fois!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s