Sakura Cardcaptor : l’amour sous toutes ses formes

Vous connaissez tous Sakura Cardcaptor, n’est-ce pas? Non? Le manga qui passait dans ma jeunesse sur M6? Non? Oui, là au fond, j’ai bien vu que vous connaissiez, mais ceux de devant non, alors pendant que j’explique vite fait à ceux qui connaissent pas, vous pouvez tricoter un slip kangourou à votre grand-père! =)

Sakura, c’est une petite fille de 12 ans qui découvre dans sa bibliothèque un livre un peu spécial contenant des cartes magiques qui décident de se faire la malle. Une peluche jaune, Kero, censé être le gardien des cartes, l’aide alors à capturer toutes les cartes, crées par un magicien très puissant. Différents personnages interviennent tout au long de cet anime dont Thomas/Toya le frère de Sakura qui possède quelques pouvoirs, Tiffany/Tomoyo la meilleure amie de Sakura, Matthieu/Yukito le meilleur ami de Thomas et dont Sakura est secrètement amoureux puis Lionel/Shaolan, adversaire pour la capture des cartes, puis ami, puis davantage et Stéphanie/Meiling, fiancée de celui-ci et jalouse notoire!^^

Sakura Cardcaptor Kerobero

Crée par le studio CLAMP, ce manga type Magical Girl, donc plutôt adressée aux jeunes filles, est assez réussi. Il faut avouer que le facteur « nostalgie » agit clairement aussi avec moi! Les dessins sont plutôt classiques mais très sympathiques et colorés. Un effort poussé a été porté aux différents costumes de Sakura qui sont un véritable florilège pour les yeux. Les cartes et leurs représentations physiques sont également pas mal du tout et donne au tout un aspect léger et esthétique.

costume Sakura card captor

Le ton de la série est clairement léger et reprend des thèmes typiques des Magical Girl. Si la trame des épisodes est souvent répétitives et sans trop de profondeur, le côté drôle de certaines scènes, le côté triste ou émouvant d’autres, confèrent au visionnage des épisodes une saveur magique. On regrettera tout de même la répétition des gags et des scènes. Mais on appréciera l’univers sympathique et les personnages attachants.

Je voulais surtout évoquer quelque chose qui m’a vraiment choqué (dans le bon sens du terme) en revisionnant ce manga (que je n’avais pas achevé à l’époque) : les relations amoureuses. Je n’avais pas remarqué à l’époque (car je pense que justement l’anime a pour but que cela soit naturel pour les personnes regardant Sakura) mais il y a différents types d’amour qui sont la plupart du temps tabou dans notre société, ici abordés facilement. Tout se passe de façon naturelle, sans stigmatisation.

Sakura par exemple est très amoureuse d’un adolescent en dernière année de Terminale, Matthieu/Yukito. Et elle n’est pas la seule. Lionel/Shaolan ressent aussi de l’attirance pour Matthieu.  C’est également le cas de Rika, une camarade de classe de Sakura, amoureuse de leur professeur qui ressemble un peu à son père. Cette différence d’âge se retrouve également entre la mère de Sakura qui avait 16 ans lorsqu’elle tomba amoureuse et sortit avec le père de Sakura, alors jeune professeur de 25 ans. Ce qui causa des dissenssions entre la famille de la mère de Sakura avec le père Dominique/Fujikita. Cette relation avec une différence d’âge est la seule réciproque. La bienséance est donc respectée. Mais le manga ne montre pas du doigt ces jeunes filles amoureuses d’hommes plus âgés. Il est naturel pour l’anime qu’elles ressentent leur premier émoi amoureux ainsi.

Sakura Card captor personnages

Un des atouts de la série pour moi et sa façon naturelle d’aborder l’amour entre personnes de même sexe. Ce n’est clairement pas tabou, cela paraît aussi normal dans l’anime que si c’était un amour entre personnes de sexe différente. Ainsi, une relation amoureuse se noue entre Matthieu/Yukito et Thomas/Toya. De même, il est à demi-mot visible que Tiffany/Tomoyo ait secrétement amoureuse de Sakura bien qu’elle ne lui avouera jamais clairement. Mais son obsession pour Sakura, son envie de la filmer, de la voir heureuse, de lui dire qu’elle aime quelqu’un mais qu’elle préfère savoir cette personne heureuse avec quelqu’un d’autre lui suffit etc. montre clairement qu’elle aime Sakura plus profondément qu’une meilleure amie. Lionel/Shaolan ressent également une attirance/amour pour Matthieu/Yukito. Et jamais l’anime n’en fait quelque chose de honteux, de tabou, d’anormal. Sakura Cardcaptor est à mes yeux plus efficace pour montrer aux enfants/jeunes adolescents que les relations homosexuelles sont aussi normales que les relations hétérosexuelles. Loin devant tous les livres qui traitent le sujet trop spécifiquement.

Sakura Cardcaptor Shaolan

La série est également un excellent moyen de montrer aux enfants une autre culture, en l’occurrence nippone et de montrer un partage des valeurs et de la culture avec d’autres à travers la curiosité de Sakura et Tiffany/Tomoyo pour leurs camarades chinois (Meiling et Shaolan) et pour Eriol, jeune anglais apparaissant plus tard dans l’anime. La culture japonaise est montré dans toutes ses traditions, croyances mais également son quotidien et apporte un côté féérique à l’anime par ses fleurs de cerisiers, ses temples, sa vision de la vie et ses jardins.

Je ne gâcherai pas les éventuels spoilers bien qu’ils soient très vite prévisible pendant la série. On pourra être parfois agacé du peu de discrétion, de la stupidité des personnages face à d’évidentes preuves ou à des répétitions scénaristiques pour empêcher les révélations de venir trop tôt!^^ Cela est assez frustrant mais au final, bien que l’anime soit réservé aux plus jeunes, il se regarde avec plaisir pour son côté léger, féérique, drôle, émouvant, ses personnages attachants et ses histoires d’amour certes mièvre, mais aussi adorable et qui possède la puissance de l’innocence et de l’amour entier donné par les jeunes adolescents qui sont dans leur premier émoi amoureux! Un retour de nostalgie qui me fut très agréable! =) Mais ne pas abusez de trop d’épisodes d’un coup!^^

Sakura Cardcaptor

« Release »

Publicités

A propos usuldeath

Geekette passionnée (comment ça pléonasme?), j'ai à cœur de faire découvrir le meilleur de moi-même : mes passions!!! Cinéma, comics, anims, séries TV, littérature, manga, jeux vidéos, jeu de rôle et plus encore! Enjoy! =)
Cet article, publié dans Manga, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Sakura Cardcaptor : l’amour sous toutes ses formes

  1. amunokami dit :

    Le tout premier animé que j’ai découvert et aussi le premier manga papier que j’ai acheté. J’étais tellement fan à l’époque que j’avais couvert les murs de ma chambre de posters de Sakura lol. Je suis même allée jusqu’à acheter le livre de Sakura et ses cartes et mon père m’a fabriqué son sceptre étoile. D’ailleurs j’ai tout conservé c’est collector maintenant ^^ C’est sans aucun doute un de mes mangas préférés. Les personnages sont tous attachants. Malgré ce côté enfantin et léger, il y a comme tu dis des thèmes plus matures qui sont abordés comme l’homosexualité et le fait d’aimer une personne plus âgée que soi. C’est à mon avis l’un des meilleurs mangas de Clamp que j’ai lu. Ça serait dommage pour ceux qui ne le connaissent pas de passer à côté.

    • usuldeath dit :

      C’est sur!^^ Moi j’avais déjà 14 ans je crois. Ma soeur était fan de Sakura comme toi (un peu moins quand même, mais elle aurait adoré avoir le Spectre) et je regardais avec elle, genre négligemment… Style « non, non je suis pas, c’est juste parce qu’elle le regarde que du coup je regarde! » mais en fait, j’adorais ce manga!^^

      • amunokami dit :

        Hihi moi j’avais 12 ans à l’époque ahhhh que de souvenirs ^^ D’ailleurs j’ai pas pu m’empêcher d’acheter l’animé et les films en DVD c’était plus fort que moi ! XD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s