Battlestar Galactica : la série parfaite (1ère partie)

Mais dites donc! C’est qu’elle croit tout connaître sur les séries cette fille! Parfaite? Vraiment? Comme c’est présomptueux! Vas-y, déballe tes arguments! Tu as vu toutes les séries?

Bon on se calme, non, je n’ai pas vu toutes les séries au monde. Par exemple, je n’ai toujours pas fini l’excellent Six Feet Under, ni vu les Sporanos, Doctor Who, Games of Throne etc. Et peut-être que dans ces séries ou d’autres que je n’ai pas encore cités, il y en a d’excellentes. Je n’en doute pas! Et j’ai hâte de les découvrir. Mais à mes yeux, BSG (pour les intimes) est parfaite. Il n’y a rien à enlever. Rien à ajouter. Elle m’a épatée d’un bout à l’autre. Bien sûr comme toutes les séries, il y a quelques épisodes pas forcément super utiles ou des passages qui nous passionnent moins que d’autres mais comparés à toutes les séries que j’ai pu aimé, ici, ces passages ou ces épisodes sont extrêmement rares. Bon allez, prêt pour cet hommage à la série de SF?

Battlestar Galactica Poster façon Star Wars

Façon Star Wars et vieux films de SF

Intrigue :

Tout commence dans un coin de l’univers où les humains répartis sur 12 planètes vivent en paix depuis une quarantaine d’années. Après avoir crée les Cylons, robots dotés d’une intelligence artificielle, ceux-ci ont fini par se rebeller contre leurs créateurs. Ce fut des années de lutte. Jusqu’à ce que des traités soient signés entre les deux peuples. Et puis, un beau jour, les cylons attaquent en masse les 12 colonies. Et c’est un massacre. Ils mettent hors d’état de nuire la flotte militaire, lance des bombes nucléaires par centaines sur les colonies. C’est un véritable génocide qui s’opère. Ils ont facilement anéanti sans pitié la flotte militaire grâce au réseau informatique. Seul le Battlestar Galactica, vieux vaisseau de guerre qui n’utilise pas leurs ordinateurs en réseau, et quelques vaisseaux civils arrivent à s’en sortir. Mais les pertes sont élevées et les cylons semblent bien décider à en finir avec l’espèce humaine. Ils ont le temps, les ressources et ne craignent pas la mort. Surtout que la nouveauté, c’est qu’ils ont des modèles en tout point ressemblant aux humains dans leurs troupes. Et ceux-ci sont infiltrés parmi les vaisseaux. Le règne de la peur et de la méfiance peut commencer…

L’intrigue, somme toute plutôt classique des créatures se retournant contre leur créateur, est agrémenté par ce mystère des modèles cylons ayant apparence humaine. Cela pose de nombreuses questions philosophiques comme qu’est ce qui les différencie de nous, puisqu’ils ressentent des émotions, nous ressemblent physiquement, sont doués d’intelligence comme nous?

Modèle Cylon

Modèle cylon : l’un est plus sexy que l’autre!^^

L’intrigue se renouvellera au fur et à mesure de la série apportant son lot de nouvelles situations, de questionnements, de peur et d’angoisse. C’est ce qui fait la qualité de BSG entres autres. En effet, là où la plupart des séries pêchent en rythme et en renouveau à cause d’une intrigue répétitive, étroite et peu développés, BSG, elle, possède une qualité d’écriture qui fait qu’en 4 saisons, les épisodes apportent chacun une nouvelle fraîcheur. Même lorsque l’intrigue semble se répéter, cela influe sur les personnages, leur moral, leurs actions et motivations.

La série possède une forte diversité de lieux alors même que l’on se trouve la plupart du temps dans les vaisseaux. Elle varie également ses thèmes qui sont multiples et traités de façon différente d’un épisode à l’autre. BSG, c’est des épisodes qui choqueront votre morale, votre conscience. Qu’êtes-vous prêt à faire pour survivre? Pour la survie de votre peuple? Les ambiances changent également entre les épisodes mais également dans les épisodes. D’une bataille galactique impressionnante aux émotions subtiles d’un personnage, d’une thématique religieuse à un putsch politique, du questionnement sur la nature humaine aux relations amoureuses des personnages, la série passe avec brio de l’un à l’autre.

Flotte civile

Flotte civile

La politique et les débats de société :

Rarement dans une série, je n’ai vu ce thème aussi bien exploité. Moi qui ne suit pas spécialement attiré par ce domaine (juste le minimum d’une citoyenne qui remplit ses devoirs et accepte ses droits), je fus complétement impressionnée, fascinée, passionnée par la politique dans BSG. On prend conscience plus que jamais que les choix des responsables politiques et militaires sont difficiles, que beaucoup les prennent parfois à contre-coeur. Qu’il est question de moral, d’ambition, d’idéologie qui s’entre-choquent, qui se neutralisent, qu’il est difficile de faire avancer les choses. Que certains problèmes sont difficilement solvables.

Du putsch politique par les militaires, des décisions difficiles impliquant des milliers de personnes, des lois allant contre sa propre morale, des bavures militaires, des élections, de la démocratie, des procès en temps de guerre, du traitement des prisonniers, BSG traite pratiquement de tous les sujets politiques possibles. Oui même du terrorisme, c’est vous dire!

Laura Roslin Président des Colonies

Laura Roslin, Président des Colonies, seule personne politique pour qui j’irais voter les yeux fermés! 2017, vote for Laura Roslin!

Laura Roslin et Bill Adama représente avec Tom Zarek, les différentes luttes de pouvoir et l’intérêt de l’avoir. D’autres personnages viendront se glisser pour asseoir leur pouvoir parfois de façon militaire. Et c’est dans ces cas de conflits politiques que se révèlent des questions fort intéressantes : doit-on outrepasser ses promesses d’obéissance quand son supérieur fait quelque chose de répréhensible? En tant de guerre, les militaires doivent-ils avoir plus de pouvoir que le gouvernement? Jusqu’où est-on prêt à aller pour évincer quelqu’un qui mènera le peuple vers sa mort alors qu’il va être élu démocratiquement?

Il existe également de nombreux débats de société… et de survie. Que faire de l’avortement quand la population est réduite et risque de ne pas enfanter assez pour voir l’espèce survivre? Qu’en est-il des conditions de travail affreuses par manque de personnel, que les accidents de travail se répètent à cause de la fatigue, du manque de matériel? Doit-on obliger les gens à travailler des mois et des mois dans ces conditions pour la survie? Leurs enfants devront-ils obligatoirement faire le même métier qu’eux sous prétexte que sinon, personne ne fera ces jobs difficiles? Cela devient une société d’ordre qui cristallise et empêche les gens de grimper dans l’échelle sociale.

TO BE CONTINUED

Publicités

A propos usuldeath

Geekette passionnée (comment ça pléonasme?), j'ai à cœur de faire découvrir le meilleur de moi-même : mes passions!!! Cinéma, comics, anims, séries TV, littérature, manga, jeux vidéos, jeu de rôle et plus encore! Enjoy! =)
Cet article, publié dans Série TV, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Battlestar Galactica : la série parfaite (1ère partie)

  1. Xapur dit :

    Une série de très bonne qualité en effet, çà me rappelle que je n’ai toujours pas vu la dernière saison^^

    • usuldeath dit :

      Normalement, je ne ferais pas de spoil! 😉 J’ai cherché désespérément une façon de mettre en spoiler certains trucs mais comme j’ai que la version online de mon blog et que je ne peux donc pas mettre de module pour ça. Je préviendrai s’il y en a! ^^ Je ferais encore deux à trois articles sur BSG! Y a tellement de choses à dire!

      • Xapur dit :

        Pour les spoilers, tu peux jouer tout simplement sur la couleur du texte. Si tu écris en blanc, ce sera illisible à moins de surligner le passage concerné (n’oublie pas de le signaler avant, hein !).

      • usuldeath dit :

        Ouais c’est ce que je fais je crois d’habitude mais je trouve ça un peu cheap!^^ Mais pas le choix, donc oui, je mettrais des balises et je ferais ça! ^^ Les bons tuyaux de tonton Xapur!^^

      • Xapur dit :

        On est limité sur wp.com donc on fait avec ce qu’on peut^^

  2. loran83 dit :

    Certainement la meilleure série de SF de ces dernières années (en même tant ça en court pas les rues ^^). Son atout majeur tient au fait qu’il y a plusieurs degrés de lecture (un peu comme The SHIELD), et accessoirement un casting plutôt bien choisi. Au fait moi j’ai vu toutes les saison et … biiiiiiiiiiiip ^^

  3. Ruby dit :

    Voter pour Laura ? Elle est un peu trop pragmatique à mon goût, il y a eu des fois où elle m’a fait un peu peur. Elle a beau agir pour la flotte, je n’aimerais pas être du mauvais côté quand elle fait des choix difficiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s